Enligne : Magazine

Les limites de la “petite phrase”

petite phraseDes exemples récents ont permis de constater les limites de l’utilisation imprudente de la “petite phrase”. Utile dans certains cas, cette “petite phrase” peut être totalement contre-productive dans d’autres. Elle est globalement destinée à faire passer des messages à une cible précise et à renforcer le lien avec les alliés. L’auteur joue une partie de billard selon un système de rebond très précis.

 

Le jeu se complique lorsque des “non alliés”, c’est-à-dire des adversaires ou des opposants entrent dans la boucle. L’opposant va se servir de ce que vous avez dit et surtout de ce que vous n’avez pas dit pour essayer de vous mettre en porte-à-faux auprès de ses propres alliés.


7539