Enligne : Magazine

Les enjeux de la mobilité

mobiliteLes événements récents de GM&S à La Souterraine mettent en lumière un problème de fond sur lequel les politiques devront un jour se pencher sérieusement : les difficultés liées à la mobilité.

L’usine de la Souterraine a été ouverte en 1962. De Gaulle voulait que les industriels s’installent à la campagne pour, déjà, revitaliser celle ci. L’usine est passée de 400 à 600 salariés tant que la direction a mis en oeuvre diversification et innovation.
Puis en 29 ans, l’entreprise a connu 10 repreneurs dont les derniers ont mené une politique sauvage et calamiteuse. Tout aussi calamiteuse a été la “riposte” des salariés, dont le monde a vu les emportements contre leur outil de travail, et celui de leurs clients. Ces derniers comportements n’ont pu que refroidir d’éventuels investisseurs.

Le Président de la République, dont une conversation privée a été “surprise” publiquement, s’en est pris, à juste titre, au “bordel” que nous venons de désigner en mettant en évidence des opportunités d’emplois qui existent à plus de 140 km de là.
Cette séquence montre qu’une étude sérieuse et approfondie sur les freins principaux qui s’opposent à la réunion de l’offre à la demandes et les solutions qui pourraient être mises en oeuvre, devrait être menée.


6080