cv, emplois, missions et stages en France
223 Visiteurs connectés

Les enjeux de la mobilité

Enligne : Article

mobiliteLes événements récents de GM&S à La Souterraine mettent en lumière un problème de fond sur lequel les politiques devront un jour se pencher sérieusement : les difficultés liées à la mobilité.

L’usine de la Souterraine a été ouverte en 1962. De Gaulle voulait que les industriels s’installent à la campagne pour, déjà, revitaliser celle ci. L’usine est passée de 400 à 600 salariés tant que la direction a mis en oeuvre diversification et innovation.
Puis en 29 ans, l’entreprise a connu 10 repreneurs dont les derniers ont mené une politique sauvage et calamiteuse. Tout aussi calamiteuse a été la “riposte” des salariés, dont le monde a vu les emportements contre leur outil de travail, et celui de leurs clients. Ces derniers comportements n’ont pu que refroidir d’éventuels investisseurs.

Le Président de la République, dont une conversation privée a été “surprise” publiquement, s’en est pris, à juste titre, au “bordel” que nous venons de désigner en mettant en évidence des opportunités d’emplois qui existent à plus de 140 km de là.
Cette séquence montre qu’une étude sérieuse et approfondie sur les freins principaux qui s’opposent à la réunion de l’offre à la demandes et les solutions qui pourraient être mises en oeuvre, devrait être menée.


 

 

Quels sont les choix laissés aux travailleurs en quête d’emploi au milieu de déserts économiques dans ce contexte ?

  • - Effectuer un trajet de 140 km x 2 = 280 km en voiture chaque jour ?

  • - Effectuer ce trajet chaque WE et se retrouver “célibataires géographiques” la semaine avec un deuxième loyer à payer ?

  • - Effectuer les voyages en transports en commun alors que la politique des sociétés de transport est au désengagement des zones rurales ?

  • - Vendre leur maison et diminuer de ce fait sa valeur compte tenu du marché immobilier dans cette ville de 5.300 habitants ?

  • - Déménager avec femme et enfants tout en essayant de maintenir un équilibre financier du foyer dont les 2 membres travaillent probablement, ce qui veut dire trouver 2 emplois simultanément ?

  • - ...

Les contraintes pesant sur les personnes du foyer peuvent être multiples. La marge de manoeuvre est étroite. Elle est encore plus étroite si les revenus du foyer sont restreints.

Des expériences et des actions de facilitation de la mobilité sont montées sans véritable mutualisation de la connaissance : mise à disposition de deux roues, subvention de permis de conduire ou location à bas coût de véhicules. La ville de Clermont-Ferrand a, à une époque monté une cellule destinée à faciliter l’implantation de nouveaux arrivants répondant aux besoins locaux, en aidant les deux membres du foyer à trouver un emploi, une maison, des écoles pour les enfants...

Aux Etats-Unis, lorsqu’une activité périclite, les familles mettent leur maison sur un camion et se déplacent vers les localités où se trouve le travail.

En France, tout semble plus compliqué, les actions menées relèvent du bricolage... et en même temps, chacun a probablement besoin de solutions spécifiques....

Des compétences existent, des emplois existent, des moyens existent… puisqu'on est prêt à payer les gens pendant 3 ans au chômage.
Il reste un problème d’organisation.

L’accès à la formation professionnelle, sujet connexe, fera l’objet d’un autre article.

 

Nombre de lectures : 980