cv, emplois, missions et stages en France
247 Visiteurs connectés

Le risque de diluer votre argument fort

Enligne : edito

maison.jpgVoici un conseil qui s’applique à la négociation ainsi qu’à la vente, et  qui est en plus vrai dans toutes les situations de la vie courante. Nous avons naturellement tendance à vouloir nous justifier et surtout à remplir les vides qui marquent la fin de nos explications.

Je m’explique. Je rentre à la maison d’un voyage d’affaires de trois jours et je n’ai qu’une envie – d’enlever les talons, le petit tailleur et de mettre les pieds sous la table et de me détendre dans le cercle familial pour la soirée. Or, en arrivant à la maison mon époux me propose de sortir au restaurant avec des amis de longue date...


 

Le risque est que je lui sorte toute une litanie d’arguments qui pourraient ressembler à ceci : « En fait, j’ai vraiment envie de rester à la maison avec toi et les enfants ; et en plus je n’ai aucune envie de m’habiller pour sortir ; et en plus je bloque la sortie du garage avec ma voiture ;  et on ne peut pas prendre ma voiture, car je n’ai presque plus d’essence. »

A quoi mon époux va répondre très gentiment : « aucun souci chérie, je bouge ta voiture afin qu’on puisse prendre la mienne, toi tu te mets à l’aise dans un jeans et j’appelle nos amis qu’on arrive dans 1 heure » !!!!

Au lieu de rester avec mon argument très fort « je veux rester à la maison dans mon cercle familiale » j’ai dilué cet argument avec des arguments faibles et je me vois partir au resto sans n’en avoir aucune envie !

Je suis sûre que vous vous reconnaissez dans cet exemple. Je vous invite donc dans vos futures argumentations de rester sur votre argument fort, même si le silence qui s’installe après avoir parlé vous est désagréable.

 

Pour en apprendre davantage : "La négociation" et "La Vente" paru chez Eyrolles dans la collection "Histoires du soir pour Business(wo)men débordés"

Gundula Welti - Négocier naturellement - www.negovia.com