cv, emplois, missions et stages en France
212 Visiteurs connectés

Fiche conseil n7 Une demande n’est pas importante si on ne revient pas dessus au moins 3 fois

Enligne : edito

 tropLe président d’une entreprise que je conseillais, m’a dit un jour, alors que je repartais à la charge sur un questionnement :
« …Ha, ça fait plusieurs fois que tu me parles de ce problème, avançons dessus si tu veux… »

Alors que je l’interrogeais sur cette petite phrase, il m’expliquait qu’il était tellement assailli par des demandes provenant de toutes parts, qu’il avait pris l’habitude de ne pas considérer comme importante, toute demande d’action qui n’était formulée qu’une seule fois par son interlocuteur. Il estimait que le sujet n’était considéré comme important que si ceux-ci revenaient 3 fois sur le sujet. Cette sage habitude lui évitait de partir ventre à terre dans toutes les directions divergentes qui lui étaient pointées par la grande quantité d'intérêts de ses interlocuteurs...


 

Beaucoup confondent stratégie et tactique, action conjoncturelle et plan d’action. La conjoncture semble assez souvent gouverner la stratégie, alors que la tactique est de loin plus importante que la stratégie. Beaucoup se prétendent spécialistes en stratégie et méprisent la tactique, ainsi, toutes les erreurs s’accumulent et finissent par créer les problèmes conjoncturels qui les occupent tellement qu’ils en oublient leurs objectifs initiaux. La conjoncture est une dictature amplifiée par la prolifération des indicateurs et des moyens de communication …

Chacun est exposé à des indications contradictoires : demandeurs d’emplois, chefs d’entreprises, dirigeants politiques.
Chacun veut bien faire, mais finit souvent par mettre en œuvre des actions contradictoires.

Mais attention : si éviter de se comporter comme une girouette est une qualité, ne pas écouter une alerte incendie peut être une erreur fatale.